L'histoire du pont Heppell.

Ce pont fut construit à l'instigation de Ferdinand Heppell, à l'aide de ses fils, des heppell et des cultivateurs vivant près de ce futur pont. Comme les Heppell vivant à un bout du rang B et les Plante vivant à l'autre bout, le conseil municipale opta pour l'emplacement préconisé par les Plante et ceux-ci obtinrent l'octroi gouvernemental s'y rattachant. Ferdinand décide alors de construire son pont. Agent des terres pour le gouvernement de l'époque, il obtient du ministère des transport un plan détaillé sur la construction des ponts couverts standardisés. A ces ponts de type Town, du nom de son inventeur, le ministère ajouta des éléments pour renforcer la structure et supporter les amoncellements de neige durant l'hiver. Ferdinand a fourni le bois nécessaire et financa l'achat des autres composantes (clous, ferrures, peinture, etc.). Les approches ont été construites à l'automne 1908, le tablier du pont durant l'hiver en se supportant sur la rivère gelée et le tout fut terminé au printemps 1909. Ce pont, propriété privé, devint un pont payant jusqu'à la fin des années 1930. Une boite métallique servait à y déposer le prix du passage, le tout bien surveillé par madame Jean-Baptiste Heppell assistée de sa fille cadette, Anne-Marie, à partir de leur cuisine ou l'on pouvait controler le traffic du pont. Aujourd'hui, ce pont fait partie du patrimoine québecois et est le seul d'une structure de cette longueur permettant le passage des automobiles.

Site d'interprétation du Hameau Heppell.

Le centenaire (1909-2009) de la construction du pont a été fêté du 8 au 10 août 2009, à Causapscal. Pour souligner l'événement, le sculpteur Denys Heppell, natif de l'endroit, y a laissé un monument magnifique avec trois travailleurs stylisés qui représentent les trois générations qui ont participés à la réalisation du pont Heppell.